Actualités

Commande publique / Exécution

Le Conseil d’Etat a systématisé les hypothèses dans lesquelles la personne publique doit être regardée comme ayant résilié tacitement un contrat administratif dans la décision CE...

Construction | Droit administratif général | Droit public

Dans une décision n°437232 du 4 mars 2021 (Conseil d’Etat, 4 mars 2021, « Société SOCRI Gestion », n°437232), le Conseil d’Etat s’est prononcé sur la relation entre une personne publique, concédante d’aménagement, et une société publique locale d’aménagement (SPLA), concessionnaire.

Commande publique / Exécution | Commande publique / Passation | Construction | Garanties des constructeurs & assurances
Urbanisme / Environnement et aménagement

Sur la possibilité d’obtenir une autorisation d’exécution anticipée de certains travaux (art. 56) : ces dispositions modifient l’article L. 181-30 du code de l’environnement qui prévoient que les permis et décisions de non opposition à déclaration préalable ne peuvent en principe pas recevoir exécution avant la délivrance de l’autorisation environnementale.

Urbanisme / Environnement et aménagement

 L’article L. 181-9 du code de l’environnement prévoit que la deuxième phase de l’instruction d’une demande d’autorisation environnementale est constituée par une enquête publique. L’article 44 de la loi ASAP modifie cette disposition pour la remplacer par une phase de « consultation du public ».

Urbanisme / Environnement et aménagement

Le code de l’environnement prévoit la possibilité pour le ministre de fixer par arrêté les prescriptions applicables aux ICPE. Si ces prescriptions s’imposent de plein droit aux installations nouvelles, elles ne s’appliquent aux installations existantes que dans les délais et conditions prévues par cet arrêté (article L.

Commande publique / Passation

Sur le régime juridique propre aux circonstances exceptionnelles dans le Code de la commande publique (article 132 de la loi ASAP) : le Conseil constitutionnel écarte le grief d’inconstitutionnalité de la mesure en retenant que ces circonstances exceptionnelles « ne peuvent être que celles retenues par la loi » et que celles-ci doivent impacter la passation ou l’exécution des marchés publics ou des concessions.

Pages